L'épave du Robert Gaskin

Le voilier trois mâts de bois nommé Robert Gaskin a été lancé en 1863 à Kingston

Description

Le Robert Gaskin, un ancien voilier trois mâts de 132 pi x 26 pi en bois, repose perpendiculairement au courant. Sa proue pointe vers le rivage à 55 pi et la poupe à 69 pi de profondeur. Plusieurs ouvertures de part et d'autres, permettent aux plongeurs de se balader au travers facilement.

Malgré l'apparente proximité du bord (450m), l'accès se fait généralement par bateau. Le courant y est généralement faible et la visibilité bonne. Les plongeurs plus expérimentés et ayant une quantité d’air suffisante voire 2 cylindres, peuvent se rendre au Robert Gaskin à partir du bord du fleuve. Se référer au site « CENTEEN PARK » pour plus de détails sur ce parc marin.

Historique

Le voilier trois mâts de bois nommé Robert Gaskin a été lancé en 1863 à Kingston. Il avait originalement été conçu pour l'océan, mais a servi à transporter grain et pierre entre Prescott, Wilwaukee et Wisconsin. Il avait été construit en 1863 et appartenait à Mme Élisabeth Gaskin qui le nomma ainsi en l'honneur de son époux, Robert.

En 1889, l'histoire de l'épave Robert Gaskin débute quand le traversier William Armstrong coule près de Brockville. Des efforts de renflouage ont été entrepris rapidement et deux bateaux ont été assignés à la tâche de le remonter en surface. Le 18 septembre 1889, le remorqueur McArthur et le voilier Robert Gaskin et une équipe de plongeurs installent des pontons d'acier sur le Armstrong afin d'aider sa remontée. L'opération de pompage d'air a été entreprise pour remplir d'air les pontons et, vers 13h00, la chaîne reliant un des pontons cède. Le ponton a remonté à toute vitesse vers la surface et à frappé la coque de bois du Robert Gaskin. Le trou causé par le choc étant si grand que le Gaskin coule presque immédiatement. Les hommes d'équipage ont eu tout juste le temps de sauter sur le McArthur pour s'en sortir.

Ayant une grande valeur, des efforts ont également été déployés afin de renflouer le Robert Gaskin. Le 10 octobre, plusieurs tonnes d'items de valeurs ont été récupérés à son bord par une équipe de plongeurs et un ponton a été installé sur le pont afin d'aider sa remontée vers la surface.

Le 11 novembre, un premier essai de renflouage a été tenté. Lorsqu'il est arrivé à la surface, le ponton s'est rempli d'eau et le Gaskin a coulé de nouveau. Il s'avéra que le ponton avait frappé le Armstrong lors de sa descente vers le fond et qu'une ouverture aurait permis à l'eau d'y entrer. Une fois réparé, l'opération a recommencée et le Gaskin est remonté en surface. Une ligne de remorquage a alors été attachée au remorqueur McArthur afin de transporter le Gaskin au port le plus proche. Dès que le remorquage a commencé, la ligne de remorquage a frappé et déconnecté un des tuyaux de remplissage du ponton. Il s'est rempli d'eau et le Gaskin à coulé une fois de plus, tout juste à-côté du Armstrong.

Le 25 novembre, un dernier essai a été tenté afin de renflouer le Robert Gaskin. Deux pontons ont été utilisés avec succès et le remorqueur McArthur a commencé à tirer le Gaskin près du rivage. À près de 1500 pieds du bord, le ponton arrière se détache et l'arrière du voilier coule. Retenu seulement par le ponton avant, l'angle pris par le Gaskin provoque le détachement du ponton avant et le Gaskin coule une dernière fois à l'endroit où il est aujourd'hui.

Pour sa part, le Armstrong a finalement été renfloué et a repris du service.

L'épave avait été oubliée jusqu'à ce que des plongeurs d'Ottawa en découvrent l'existence le 27 avril 1980.

La plongée

Le Robert Gaskin repose bien droit dans les 55-65pi d'eau, sa proue pointant directement vers le rivage et sa poupe dépassant à l'intérieur du canal de navigation. À la bouée, quand vous descendez la corde qui mène à un bloc de béton, vous pouvez aller vers la droite, pour voir une grande ancre couchée sur le fond à environ 40 pieds de la proue en direction du rivage. Aller à gauche pour atteindre la proue du Gaskin. Sur la proue, vous pourrez voir l'énorme trou du côté tribord où le ponton à donné le coup fatal la première fois qu'il a coulé. Sur le pont, une plaque SOS est attaché au treuil qui servait à remonter l'ancre. Vous pouvez visiter le pont ou les côtés de l'épave et nager vers la poupe où vous pourrez voir la partie de la poupe qui s'est effondrée lorsqu'il a coulé la dernière fois. À ce point, les plongeurs qui ont l'entraînement adéquat pourront pénétrer la coque et nager vers la proue par l'intérieur. L'espace cargo est séparé dans le milieu par des poutres à tous les quelques pieds. Il est donc possible à un binôme de faire la visite chacun de leur côté. Soyez prudent de ne pas faire lever le fond de vase. Cette épave est accessible via plusieurs points d'entrée/sortie qui rendent pratiquement impossible les possibilités de se perdre à l'intérieur. Il y a des maillons de chaînes rouillées éparpillés ici et là sur le pont. À l'intérieur, on trouve plusieurs barils et d'autres accessoires du genre.

Cette épave peut être une excellente plongée de nuit, tout spécialement à la pleine lune. La lumière de la lune éclaire toute l'épave et ressemble à un vaisseau fantôme. Aussi, S'il arrive que vous soyez présent quand un navire cargo passe à proximité, toute l'épave vibre et le bruit de ses hélices devient assourdissant. Si vous êtes à la poupe lorsque ceci survient, vous pourrez même voir l'ombre de la coque du navire qui passe tout près.

*Source: Scubapedia.ca

  Destination Bateau Date du début Places dispo. Prix  
Robert Gaskin Wreckreation samedi 03 oct 2020 5 CA$ 80.00

  • Places dispo.: 5
  • Notre prix: CA$ 80.00

Plongée 1: Plongée sur l'épave
Plongée 2: Dérive de la barge jusqu'à l'épave

Demandez plus d'info